Psychothérapie et Hypnose photo rené

René Clavilier                                                                                                                                        

Certifié en Analyse Transactionnelle par l'EATA                                                                                                                                                Pole santé Equilibre
Maitre Praticien en Hypnose Ericksonnienne                                                                                                                                                       77 Rue de Marmiesse
Praticien en Hypnose Humaniste                                                                                                                                                                          15000 AURILLAC
Praticien en EFT                                                                                                                                                                                                  Tél : 04 71 63 77 80

 Liberté et Analyse Transactionnelle

Qu'est-ce que la liberté ?                       

colombe

La liberté de l'un commence ou finit celle de l'autre, nous sommes des êtres sociaux et pour être libre il est nécessaire de respecter soi-même et également l'autre. La liberté dont je parle, qui est intérieure, nous permet d'exprimer qui nous sommes et aussi de satisfaire nos besoins. Pour que cette liberté soit effective, on peut la conjuguer avec 4 verbes :


                                              Donner

                   Demander                             Refuser

                                            Recevoir


Bien entendu, ces verbes s'appliquent à soi et aussi à l'autre. Par exemple, si nous nous donnons le droit de refuser, il parait normal que nous acceptions le refus de l'autre également.

Pourquoi ces 4 verbes ?
 

Ces 4 verbes ne sont pas choisis par hasard, ce sont ceux qui nous permettent de satisfaire nos besoins.
S'appuyant sur les travaux du médecin analyste René Spitz, Eric Berne, le créateur de l'Analyse transactionnelle a mis en évidence trois besoins essentiels à tout être humain :

  • besoins de stimulation : c’est le besoin de “nourrir” ses cinq sens, de se sentir au contact du monde et de la vie
  • Besoins de reconnaissance : dans la relation à l'autre: c’est le besoin de se sentir reconnu par l’Autre
  • Besoins de structure :c’est le besoin d’avoir des limites

Pour les besoins de stimulation et de reconnaissance, les 4 verbes sont utiles. Pour ce qui est de la structure, il s'agit plus particulièrement du verbe refuser. En effet, les limites se posent avec un NON autant pour soi que pour l'autre; ce NON nous permet de nous construire et d'exister pour nous même tout en respectant l'autre. C'est ce NON qui permet s'il est libre de pouvoir dire OUI librement. Une personne qui n'a pas était entendu dans son NON ou qui inversement n'a jamais trouvé un vrai NON en face, sera dans l'angoisse et ne saura pas vraiment qui elle est.
Alors est-ce que vous vous sentez libre dans chacun des verbes ?


Rassurez-vous très peu de gens ont cette complète liberté. La construction de l'être humain passe par le manque de liberté intérieur. Par contre, il est toujours possible de changer ses façons d'être.
Qu'est-ce qui nous empêche d'être libre ?

Vous est-il arrivé de ne pas être d'accord avec la proposition que l'on vous fait et en même temps vous entendre répondre "oui" ?
Vous est-il arrivé de recevoir un cadeau qui vous fait plaisir et ne montrer aucune joie ?
Vous est-il arrivé d'avoir besoin de quelque chose et de vous empêcher d'aller le demander
Vous est-il arrivé de ..................................


Les exemples sont innombrables de circonstances ou nous nous empêchons d'être nous même.

Dans tous les cas il s'agit d'un système de protection qui correspond à une peur. Si je réponds "OUI" alors que je pense et ressens un "NON", c'est sans doute que j'ai peur de blesser l'autre ou peur d'être blâmer, peur d'être "méchante", etc ...
Si je ne demande pas c'est peut être que j'ai peur de gêner ou d'embarrasser l'autre, d'être redevable, etc ...
Si je ne montre aucune joie quand je reçois un cadeau, c'est peut être que je risque de montrer ma sensibilité, etc...

Ce système de protection est la plupart du temps inconscient ou semi-conscient. C'est une auto-programmation de l'enfance. En faisant cela nous fonctionnons comme lorsque nous étions enfant. Nous avons conçu ces stratégies dans notre enfance pour pouvoir malgré tout satisfaire nos besoins sans risque de perdre l'autre ou de souffrir. Ainsi nous avons par exemple transformé le verbe "demander" en "séduire" ou "pleurnicher" ou "hurler" ou "je n'ai besoin de personne" suivant le contexte familiale de l'époque


Le chemin vers la liberté

C'est un chemin de conscience et de travail sur soi. Il ne s'agit pas de changer ce que l'on est, il est question là de changer le regard qu'on porte sur soi. Passer d'un regard de jugement, dévalorisation, honte, culpabilité, etc.. à un regard de compassion et d'amour. Lorsqu'on change notre regard sur nous même, nos pensées, nos paroles et nos comportements changent sans efforts !!


La liberté s'acquiert par l'acceptation de soi.
 

La première étape de l'acceptation de soi se fait par la conscience. Il s'agit de prendre conscience de nos blocages, de nos souffrances, de nos envies profondes. Nos envies profondes sont notre but et nos blocages les obstacles sur le chemin. Il est important de travailler sur les deux aspects, car alors nous mobilisons le maximum d'énergie pour avancer! Souvent la conscience intellectuelle ne suffit pas, il est nécessaire de revivre émotionnellement et/ou corporellement nos blocages pour qu'ils arrivent à lâcher !
La deuxième étape est souvent difficile, car nous sommes alors conscients de notre façon de fonctionner mais rien ne change. Il y a en nous une résistance au changement, nous savons ce que nous ne voulons plus, mais nous allons vers une façon d'être inconnue et nous nous raccrochons à notre ancienne façon de fonctionner.

La troisième étape est l'intégration progressive des nouvelles pensées et des nouveaux comportements. Cela se passe sans que nous ayons à faire acte de volonté, nous sommes "témoins" de cela. Il peut y avoir quelques petites rechutes, mais elles ne durent pas.
Ce parcours peut se faire tout seul grâce à une réflexion personnelle intense et une acceptation de ce que la vie nous amène. Cependant, être à la fois l'observateur et l'observé n'est pas facile et l'ego est très fort pour nous justifier de nos comportements. L'aide d'un thérapeute est d'un grand bienfait dans la plupart des cas et elle est même indispensable dans d'autres.